La décharge municipale de Saint-Rémy l’Honoré au conseil d’hier soir le 12 avril 2019 (1/4) : le communiqué de Jean-Luc Bienvault

Depuis quelques semaines, l’affaire fait grand bruit sur les réseaux sociaux. Ce n’était pourtant pas à l’ordre du jour, mais juste sous forme de communiqué-questions posé à la maire de Saint-Rémy l’Honoré. Oui mais voilà ….

Mme le maire a refusé d’aborder les questions posées par Jean-luc Bienvault.

Je le savais, le sujet était sensible. Notre maire a pour couper court à toutes réactions des conseillers, abordé le sujet de la décharge municipale dans les informations du maire et a refusé la lecture du communiqué, présenté par Jean-Luc Bienvault

NDLR : Cet article est décomposé en plusieurs parties :
1/4 le communiqué de Jean-Luc Bienvault, conseiller municipal
2/4 la réponse du maire de Saint-Rémy l’Honoré
3/4 La décharge municipale : Mythe ou réalité (en photos)
4/4 Quelle résolution pour cette décharge ?
Retrouver tous les articles avec le mot clé :
décharge municipale

Le communiqué 🙁à télécharger)

Mme le Maire,

A 48 h de l’opération de nettoyage de printemps que vous souhaitez mener en partenariat avec le Parc Naturel Régional, il me semblait opportun de revenir sur une actualité pour laquelle les Saint-Rémois attendent des réponses.

En effet la presse s’est fait l’écho d’une découverte édifiante, faite par “Les Marcheurs cueilleurs”, une association de protection de l’environnement, parrainée par M. Yann Arthus-Bertrand, très active dans les Yvelines, au détour d’une opération qu’elle a organisé le 17 mars sur notre commune.

Cette association a pour objectif de ramasser des déchets sauvages dans les rues, sentes et chemins avec l’aide de ses adhérents, citoyens et bénévoles, mais aussi elle s’identifie comme un  « lanceur d’alertes »,  travaillant directement avec les autorités compétentes pour identifier les zones de décharges sauvages.

Lors de cette collecte dont vous avez refusé la tenue par courrier, une équipe a découvert route des Mesnuls, une décharge sauvage, située sur un terrain communal.

Pour un certain nombre de saint-rémois, c’était un secret de polichinelle, pour d’autres, il s’agit d’un vrai choc.

Un grand nombre de photos parus sur les réseaux sociaux et dans la presse montrent de nombreux détritus déposés pêle-mêle, dont certains sont visiblement là depuis plusieurs années. Malgré les efforts superficiels de l’équipe municipale sortante pour “nettoyer” le site avant son départ en 2014, Vous et votre équipe municipale avez continué à alimenter ce site de dépôts divers, objets encombrants et /ou polluants (pots de peinture, bidon avec des produits de couleur indescriptible), posés à même le sol, dont un grand nombre sont visibles de la route, en violation des orientations et des mesures qu’impose la charte du PNR dont vous ne manquez jamais de vous prévaloir.

Ce terrain était très facile d’accès, sans clôture, sans pancarte, malgré un cadenas posé sur un portail complètement dégradé.

Le jeudi 21 mars, entre 12h et 14h un feu s’est déclaré au milieu des déchets, laissant supposer de la route un brûlage de déchets.

Mme le maire, durant cette semaine “à rebondissements” vos réactions ont été très surprenantes :

1 – déclarer à la presse qu’il s’agissait d’une “opération de communication”, faisant mine par pure mauvaise foi d’ignorer qu’une décharge existait sur ce terrain communal,

2 – puis d’assumer, de déclarer que les services techniques auraient en effet eu pour consigne de collecter puis de stocker ces déchets à cet endroit dans l’attente d’être évacués en déchetterie. Ce dont nous doutons pour la plupart vu l’état de dégradations de ces détritus pris dans les ronces et la végétation

3 – Enfin, réagir en vous contentant d’entourer le site de rubalise, en posant des panneaux d’interdiction de stationner ou d’accéder au site, la pose de canisses et  le renforcement du portail encore ouvert aux quatre vents .

Mme le maire nous sommes surpris et vous rappelons que

– toutes les crémations et brûlages, quels qu’ils soient sont interdits en Ile-de-France, même à Saint-Rémy l’Honoré, qui plus est sur un terrain communal placé sous votre responsabilité,

– que le stockage sauvage effectué par des particuliers ou par une commune sur une parcelle lui appartenant, est également interdit.

Mme le maire, vous connaissez parfaitement ces interdictions pour les avoir mentionnées dans les bulletins municipaux, sur le site internet de la Commune, et les avoirs faites appliquées chez quelques saint-rémois qui ont été verbalisés. N’êtes-vous pas d’ailleurs déléguée titulaire au SIEED et au SIDOMPE ?

D’un autre point de vue, cette fois-ci environnemental, nous rappelons que les parcelles, supportant cette décharge, sont situées dans une zone humide (sce DRIEE), qui couvre le site de la Houloterie où s’écoule le Guyon en bordure des parcelles. Ce secteur de la Houloterie est situé dans une ZNIEFF (Zone naturelle d’Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique). De plus l’ensemble du secteur est classé dans le site inscrit du Guyon et de la Guyonne.

Mme le Maire cela nous amène à une réflexion bien plus importante concernant l’avenir de ce site et il y a urgence à agir.

Même s’il existe depuis de nombreuses années (1964-65), même si cela est un “héritage” empoisonné, ce site devrait être désaffecté et ne plus recevoir de déchets. Vous avez une part de responsabilité quant aux dépôts qui perdurent depuis votre arrivée en mairie.

Durant la mandature précédente, pour rappel, un abattoir d’animaux sauvages avait été autorisé par le maire en place, puis enlevé. De nombreux camions avaient déversés des gravats, de la terre recouvrant en partie le site.

Ce site est une honte compte tenu de l’appartenance de notre Commune au Parc naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse et de la charte que nous avons signée avec celui-ci en 2011 pour une période de douze ans. La première de ses missions, rappelée sur le site internet de la commune, n’est -elle pas “- La protection et la gestion du patrimoine naturel et culturel”…? Il est à craindre que ce scandale égratigne de manière irréversible votre crédibilité et fasse courir le risque à notre Commune d’en être exclue en 2023 si vous ne réagissez pas.

Mme le Maire, vous n’êtes plus à un paradoxe près concernant votre politique menée sur la protection et la gestion des espaces paysagers sur le territoire de notre commune de Saint-Rémy l’Honoré… Dans le cadre de son « Plan Vert », la Région Ile de France a subventionné la commune pour un montant de 128 000 euros, pour « la création d’un parc paysager » dans le dossier centre village ! Il me semble que vous feriez mieux de prendre d’abord soin de notre patrimoine naturel existant plutôt que d’en “créer” d’autres.

Mme le Maire

– Quelle décision allez-vous prendre concernant cette décharge ?

– Que comptez-vous faire et comment allez-vous procéder à l’enlèvement des déchets ?

– Des analyses des sols, de l’eau pour mesurer la pollution du site ont-elles ou seront-elles engagées ?

– Des démarches ont-elles été engagées auprès des services officiels pour le nettoiement des parcelles ?

– Quels sont les coûts de retraitement des parcelles impactées par cette décharge, frais qui seront irrémédiablement à la charge des saint-rémois ?

Lien Permanent pour cet article : https://renouveau2020srh.fr/la-decharge-municipale-de-saint-remy-lhonore-au-conseil-dhier-soir-le-12-avril-2019-1-4-le-communique-de-jean-luc-bienvault/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :